calendrier d'événements
octobre 2020
D L Ma Me J V S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Normalisation

Béton préfabriqué

Fascicule de certification BNQ 2624-940
Béton préfabriqué selon la norme CSA A23.4 — Programme de certification

L’industrie du béton préfabriqué est en constante évolution et affiche une nette croissance partout dans le monde. Cette technologie allie qualité de construction et rapidité d’exécution, notamment grâce à l’environnement contrôlé dans lequel la fabrication s’effectue, et où un contrôle qualité rigoureux est mis en œuvre à toutes les étapes du processus. Le présent programme de certification BNQ 2624-940 a été élaboré à partir des exigences de la norme CSA A23.4, intitulée Béton préfabriqué — Constituants et exécution des travaux, auxquelles s’ajoutent les exigences relatives au système de gestion de la qualité définies dans le fascicule de certification BNQ 2624-940. Le programme couvre les cinq catégories de produit définies dans la norme et vise la préqualification du fabricant d’éléments de béton préfabriqués (architectural, structural et spécial) en regard de l’ensemble des exigences applicables. Ainsi, la norme CSA A23.4 établit les exigences techniques relatives aux constituants et aux méthodes de fabrication, de transport et de mise en place, tandis que le fascicule de certification BNQ 2624-940 fixe les exigences du programme de certification, incluant les modalités entourant la déclaration de conformité, les règles de procédure et les exigences de marquage qui s’appliquent dans le cadre des activités d’évaluation de la conformité.

 

Offre de certification

L’offre de certification proposée par le BNQ, qui agit à titre d’organisme de certification et de tierce partie indépendante accréditée par le Conseil canadien des normes (CCN), vise une approche intégrée misant sur le respect des exigences techniques spécifiées dans la norme CSA A23.4 combinée à la mise en place d’un système de gestion de la qualité (SGQ) permettant l’amélioration en continu des processus.

Parmi ces éléments, notons les suivants :

Revue de contrat — cette activité permet au fabricant de clarifier les responsabilités de chacune des parties associées à un projet donné, de consigner les exigences particulières d’un client et de s’assurer de sa propre aptitude à satisfaire à l’ensemble des exigences.

Gestion des non-conformités (incluant les plaintes) — le fabricant doit s’assurer du traitement des cas détectés ou portés à son attention. Une gestion efficace de ces cas est requise et le fabricant doit conserver un registre des résultats obtenus à la suite des étapes suivantes :

  • l’application d’un correctif;
  • la recherche des causes des cas de non-conformité (ou des plaintes);
  • la détermination des actions correctives nécessaires pour éliminer les causes identifiées;
  • l’application de moyens appropriés pour s’assurer que les actions correctives sont mises en place et qu’elles produisent l’effet escompté.

 

Dans l'industrie de la construction de génie civil, on trouve des entreprises effectuant des travaux sur les infrastructures urbaines (routes, autoroutes, réseaux municipaux) et de grands travaux de génie civil (infrastructures électriques, de communications, de transport autres que routiers, des pipelines, etc). Les chantiers routiers sont principalement concentrés dans les villes, alors que les grands chantiers ainsi que les grands travaux de génie civil sont principalement concentrés dans les régions nordiques comme la Baie James et le Nunavik.

Ces secteurs d’activité sont régis par de nombreuses normes et une imposante règlementation afin d’assurer la sécurité des travailleurs et des usagers de ces installations. Les ingénieurs de ces secteurs voient quant à eux à la qualité des travaux, choisissent de nouveaux matériaux et de nouvelles façons de faire, en plus de réaliser des études d’impact environnemental et d’assurer l’inspection de chantiers et le contrôle des travaux, le tout en respectant la règlementation et les exigences en vigueur. Grâce aux normes du BNQ dans le domaine du génie civil et des infrastructures urbaines, les ingénieurs sont ainsi bien outillés pour assurer la qualité, la fiabilité et la sécurité de leurs travaux.

Feuillets d'information

 

Béton

Fascicule de certification BNQ 2621-905
Béton prêt à l’emploi — Programme de certification

Le béton est l’un des matériaux les plus solides et durables. Véritable fleuron de l’économie québécoise, il constitue une industrie regroupant près de 60 producteurs, qui possèdent plus de 170 usines dans tout le Québec. Sa fabrication implique de nombreuses opérations qui ont toutes un rôle à jouer dans la qualité du produit. Pour favoriser l’essor de cette industrie au Québec, il était donc nécessaire que le béton prêt à l’emploi fasse l’objet d’un programme de certification du BNQ. Ainsi, le programme de certification BNQ 2621-905 a été élaboré à partir des exigences qui concernent la fabrication du béton de la norme CSA A23.1/A23.2. Le programme s’adresse aux producteurs de béton prêt à l’emploi désirant faire reconnaitre la conformité de leur produit par le BNQ qui agit à titre de tierce partie indépendante.

Les exigences du programme incluent notamment les constituants, les installations de stockage, la fabrication du béton (mesure des constituants, centrale de dosage, malaxage et livraison) et les propriétés du béton, incluant la durabilité. Il est important de noter que les coffrages, la mise en place et la cure du béton sont exclus de ce programme.

Ayant en main les meilleurs outils pour que la qualité de leur produit soit reconnue, les fabricants de béton s’assurent de cette façon de la confiance de leur clientèle pour les années à venir.

 

Offre de certification 

Le programme de certification du béton prêt à l’emploi du BNQ s’articule autour de cinq catégories d’exigences :

  • système de gestion de la qualité (SGQ);
  • responsabilités de la direction;
  • gestion des ressources;
  • production du béton prêt à l’emploi;
  • mesure, analyse et amélioration.

Conscients de la plus-value associée à un produit certifié et de la crédibilité découlant du processus rigoureux menant à la certification, de nombreux donneurs d'ouvrage exigent un béton provenant d’une usine détenant un certificat de conformité valide. Parmi ces donneurs d'ouvrage, on compte :

  • Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports;
  • plusieurs municipalités dont Montréal, Laval, Québec, Sherbrooke et Drummondville;
  • Hydro-Québec;
  • Régie du bâtiment du Québec;
  • Garantie de construction résidentielle;
  • Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec.

Ce programme de certification est accrédité par le Conseil canadien des normes.

Asphaltage

Norme BNQ 2560-114
Travaux de génie civil — Granulats

Cette norme traite d’une utilisation particulière des granulats employés dans différents types d’ouvrages de génie civil et, surtout, dans le domaine de la voirie. Pour ce faire, elle se fie aux exigences du ministère des Transports du Québec (MTQ) et elle est mise à jour annuellement. La norme sur les granulats est divisée en six parties. Elle peut dont être appliquée en tout ou en partie, selon le contexte.

  • Partie I : Définitions, classification des granulats et désignation
  • Partie II : Fondation, sous-fondation, couche de roulement et accotement (granulats utilisés pour les chaussées)
  • Partie III : Granulats utilisés comme coussin, enrobage, couche anticontaminante et couche filtrante
  • Partie IV : Granulats utilisés dans la préparation du béton de masse volumique normale et du béton à haute performance
  • Partie V : Granulats utilisés dans la préparation de produits à base de bitume
  • Partie VI : Granulats utilisés comme abrasifs

Granulats - Résidus de béton

Norme NQ 2560-600
Granulats —Matériaux recyclés fabriqués à partir de résidus de béton, d’enrobés bitumineux et de briques — Classification et caractéristiques

Aujourd’hui, le recyclage est devenu une option des plus intéressantes pour diminuer la quantité de matériaux neufs utilisés dans les infrastructures routières et les remblais. À cet effet, la norme NQ 2560-600 classe et fixe les caractéristiques physiques, chimiques et intrinsèques ainsi que les caractéristiques de fabrication des matériaux recyclés utilisés comme granulats et fabriqués à partir de résidus de béton, d’enrobés bitumineux et de briques (béton ou argile) provenant de dépôts de matériaux secs ou de chantiers de construction ou de démolition. Elle définit les exigences à respecter selon les aspects suivants :

  • classification et désignation (matériaux recyclés MR et matériaux recyclés BA);
  • exigences générales (composition des matériaux recyclés);
  • exigences particulières pour les matériaux recyclés de MR-1 à MR-7 (échantillonnage, classification, granularité, caractéristiques intrinsèques, caractéristiques de fabrication, caractéristiques complémentaires et exigences environnementales relatives aux métaux, aux métalloïdes, aux autres composés inorganiques et aux paramètres organiques);
  • exigences particulières pour les matériaux recyclés BA.

Sous-catégories

CELA POURRAIT VOUS INTÉRESSER